Sandie Bélair juin - 21 - 2009
avatar

Il y a quelques semaines dans le cadre de l’un de nos projets, nous avons effectué une visite à la SPA de Mérignac en Gironde. Chipsy, notre chien médiateur, est issue de ce refuge. Les enfants accompagnés de leurs familles ont pu découvrir le quotidien d’une SPA. Evidemment, ce fut une visite pleine d’émotions ! L’abandon, l’enfermement, la maltraitance ont suscité de nombreux commentaires, réflexions… l’accompagnement et la mise en mots de la part de notre équipe ont été nécessaires. Touchès par cette détresse animale, la plupart des enfants et des parents sont repartis avec le sentiment d’avoir pris conscience de cette triste réalité et l’envie d’en parler autour d’eux afin de sensibiliser le plus grand nombre.

Pour ce week-end, j’ai souhaité faire un petit état des lieux sur les abandons et vous parler des dernières campagnes !

Notre pays est un des leaders européens de la possession animale : 65 millions de chats, chiens, petits rongeurs, oiseaux et poissons partagent la vie des familles. Ainsi, plus de 51 % des foyers hexagonaux possèdent un animal familier.1 foyer sur 2. Mais la France « s’illustre » également en Europe par son nombre d’abandons. C’est près de 100 000 chiens et chats qui sont abandonnés chaque année dont 80 % à l’approche des vacances… Au cours des Rencontres Animal et Sociéte, la question de l’abandon a été abordée au sein des différents groupes de travail.

Un communiqué du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche de juillet 2008 indique que « la lutte contre les abandons d’animaux de compagnie figure parmi les grands enjeux de la protection animale aujourd’hui en France et l’une des meilleures façons de réduire les abandons revient à mieux informer et responsabiliser les propriétaires à l’égard de l’animal ».

Le Ministre rappelle par ailleurs les mesures décidées dans le cadre des rencontres pour renforcer les comportements responsables des détenteurs d’animaux de compagnie et éviter les abandons d’animaux de compagnie :

• Mise en place d’une nouvelle réglementation permettant de mieux encadrer et de mieux informer le consommateur sur le marché de l’animal de compagnie.

• Réactualisation et réédition du livret de responsabilisation dont l’objectif est de sensibiliser au moment de l’achat d’un animal de compagnie, le nouvel acquéreur à l’ensemble des informations indispensables à la prise en charge de l’animal.

• Information du grand public, notamment par la réalisation d’une campagne télévisuelle nationale, au cours de l’année 2009 sur le respect de l’animal.

Les associations de protection animale avaient fondées de grands espoirs mais à ce jour elles attendent toujours des mesures concrètes du gouvernement.

Un an après, ces mêmes associations redoutent les départs en vacances et l’augmentation des abandons dans des refuges qui débordent de pensionnaires et qui ne reçoivent aucune subvention publique ! Avec l’arrivée de l’été, les campagnes contre l’abandon se multiplient et les associations de protection animale se mobilisent activement afin de sensibiliser le grand public. A chacun sa façon de faire passer le message !

LA SPA

En mai dernier, la SPA décernait à la France la Palme d’or de l’abandon précisant que notre pays avait un sérieux retard en matière de respect de l’animal.

Palme d'or des abandons

« Il y a beaucoup plus d’abandons, et beaucoup moins d’adoptions depuis la fin de l’année 2008 », précise Christophe Bellanger, président du refuge de Gennevilliers. Pourtant, les portées continuent de naître, sans aucun contrôle ni régulation, et viennent grossir les rangs. « Nos refuges sont pleins à craquer, nos dispensaires où l’on propose des soins gratuits sont submergés par les demandes», s’indigne Virginie Pocq Saint-Jean, Présidente Nationale de la SPA. Elle dénonce le laxisme du gouvernement face aux animaux abandonnées et condamnés à être euthanasiés dans les fourrières financées avec l’argent du contribuable (collectivités locales)!! « C’est un comble d’aider ceux qui euthanasient les animaux plutôt que ceux qui s’en occupent. »

Depuis le début de la crise, la SPA fait un constat inquiétant : le nombre d’abandons d’animaux a augmenté de plus de 6 %. Les animaux pâtissent eux aussi des difficultés économiques des foyers « Le problème, c’est que rien ou presque n’est prévu pour aider ces familles ! La SPA dispose de douze dispensaires en France, où des soins vétérinaires sont délivrés gratuitement pour les personnes qui sont dans une situation financière précaire. C’est bien évidemment insuffisant. Il faudrait que le gouvernement prenne enfin au sérieux ce problème.»

« Crise ou non… pas d’abandons ! » est donc le nouveau slogan de la Confédération Nationale des SPA de France.

crise ou non... pas d'abandons

Comme les années précédentes, ce visuel est réalisé gracieusement par le peintre animalier Alain Rolland, fervent ami des animaux. Ce message sera relayé tout l’été par des centaines de commerçants, de mairies, d’afficheurs et de médias. Il s’accompagne d’informations utiles pour aider les maîtres à organiser leurs déplacements avec leurs compagnons. La crise économique couplée à l’arrivée des vacances inquiète la SPA. « Pour tout don de 2 € ou plus, vous pouvez vous procurer l’autocollant de cette campagne dans les nombreuses S.P.A de France. 2 €, c’est une journée de nourriture pour un animal hébergé dans un refuge ».

Mais la crise n’est pas la cause principale des abandons. Souvent considérés comme des objets de consommation, les propriétaires inconscients et irresponsables se débarrassent de leurs chiens comme d’un meuble qui encombre. Virginie Pocq Saint-Jean souligne l’importance d’informer et de responsabiliser les futurs propriétaires d’animaux de compagnie. « Plutôt que d’éduquer les gens, on préfère sacrifier les animaux, s’attriste la présidente de la SPA. On n’accueille pas un chien comme on acquiert une nouvelle voiture ! Les gens doivent comprendre l’engagement que cela représente, moral et financier. En moyenne, on estime qu’un chien coûte environ 1.500 euros par an, et un chat 800 euros. Si l’on n’est pas prêt à l’assumer durant quinze ans, voire plus, il ne faut pas franchir le pas ! »

Le Syndicat National des Vétérinaires d’Exercice Libéral, Pedigree et Whiskas

Depuis 24 ans, la campagne « Ils partent avec Nous » est organisée par le Syndicat National des Vétérinaires d’Exercice Libéral, Pedigree et Whiskas. Cette campagne donne aux possesseurs toutes les clés pour bien organiser les vacances de leur animal.

Cette année, elle s’enrichit d’un site internet avec de nombreuses informations. Conseil pratiques, solutions de garde, adresses et numéros utiles…

ils partent avec nous

La Fondation 30 Millions d’Amis

Un slogan fort pour cette fondation : « Chaque été, des dizaines de milliers d’animaux sont victimes d’un crime… Un crime ordinaire. »

un crime ordinaire

« Crime n. m. – Manquement très grave à la morale, à la loi.

Ordinaire adj. – Conforme à l’ordre normal, habituel des choses ; sans condition particulière.

L’abandon est un acte récurrent devenu tristement banal. Sévèrement puni par la loi, il est pourtant perpétré chaque année de manière anonyme, dans la plus grande indifférence. La Fondation 30 Millions d’Amis a décidé de rompre cet anonymat prétexte à banaliser l’abandon en lui donnant, pour la première fois, un visage et en dénonçant directement les coupables de ce crime… ordinaire !

C’est donc à travers quatre visuels et le destin tragique de Cooky et Sasha que la Fondation 30 Millions d’Amis sensibilise l’ensemble du grand public cette année, sur ce thème. Karine et Pierre incarnent quant à eux ces hommes et ces femmes qu’en apparence rien ne distingue de tout un chacun et dont le regard ne trahit aucune cruauté. Pour autant, ils infligent par leur irresponsabilité une indicible souffrance aux chiens et chats abandonnés sur la route des vacances, et les condamnent. »

Pour cet été, la Fondation 30 Millions débloque 1 million d’euros afin de soutenir 200 refuges qui vont devoir faire face à l’arrivée massive d’animaux abandonnés sur les routes des vacances. Rappelons que ces refuges, ne reçoivent pas de subventions publiques !?

La Fondation informe également afin de montrer qu’il est possible de passer de bonnes vacances avec son animal, qu’il existe toujours des alternatives à l’abandon et que celui-ci n’est jamais une solution acceptable.

« Chiens perdus sans collier »

Le JT de 13h sur France 2 a consacré son feuilleton de la semaine à l’abandon et au plus grand refuge SPA de France à Gennevilliers près de Paris ! Vous pouvez découvrir l’intégral de ce document sur le site de France 2: « Chiens perdus sans collier ».

Ce refuge accueille près de 500 chats et chiens. Afin d’éviter les abandons sauvages, les propriétaires désireux d’abandonner leur animal sont reçus en entretien et doivent en expliquer les raisons. Le maître lui-même accompagne son chien jusqu’à la cage. Par cet acte, les professionnels de la SPA espèrent susciter des regrets, des remords… Mais parfois derrière la détresse animale se cache la détresse humaine!

A noter la venue de la Police Nationale pour recruter des chiens policiers et celle d’enfants le mercredi pour prendre soin, jouer et câliner les pensionnaires du refuge… Une vraie démarche citoyenne.

Je vous laisse découvrir le quotidien de ce refuge sur le site de France 2 !

Les solutions préconisées par les sociétés de protection animale

Afin de limiter les abandons, les associations de protection animale préconisent :

de sensibiliser dès le plus jeune âne au respect de l’animal. De nombreux moyens et structures sont susceptibles d’informer. L’école serait un partenaire pertinent. En France, « la notion de respect de l’animal » est inscrite dans les programmes scolaires à la fois sur le plan scientifique et sur le plan éthique. Mais ces messages globaux n’ont souvent pas les effets escomptés car la perception de l’animal est très diverse selon les enfants. Elle peut varier selon leur âge, leur culture, la présence ou non d’un animal dans la famille…etc;

d’éduquer et de responsabiliser tout futur possesseur d’animaux de compagnie. L’adoption d’un animal est un véritable engagement à la fois moral et financier. Une évaluation des contraintes et des responsabilités liées à la possession d’un animal doit être effectuée de manière convenable avant toute adoption ;

de « couper les robinets » du juteux marché de l’animal de compagnie (marchés noirs) et durcir la législation. « Les animaux de compagnie participent au fonctionnement d’une économie et ne sont pas reconnus, n’ont aucun statut. Sur le modèle de l’écotaxe, on pourrait imaginer que le ministre de l’Agriculture, Michel Barnier, mette en place une « animal-taxe ». Sur chaque animal ou produit animalier vendu (laisse, collier, etc.), ou chaque acte vétérinaire, 50 centimes pourraient être reversés à un organisme chargé de réguler ce marché, et de s’occuper des animaux à l’abandon. Comme nous le faisons aujourd’hui… grâce aux dons » précise Virginie Pocq Saint-Jean;

d’informer sur les peines encourues en cas d’abandons, de sanctionner les actes d’abandons sur la voie publique;

de faire des campagnes de sensibilisation pour encourager la stérilisation et ainsi contrôler la reproduction (les portées de chiots et de chatons font augmenter de plus de 40 %, en pleine période estivale, le cheptel des animaux recueillis en refuges).

– de favoriser l’adoption dans les refuges plutôt que l’achat dans des élevages

Rappelons pour terminer que l’abandon sur la voie publique est considéré comme un acte de cruauté. Il peut aller jusqu’à 2 ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende !

Et vous? Qu’en pensez-vous?

Pour en savoir plus:

LA SPA

Confédération Nationale des SPA

La Fondation 30 Millions d’Amis

La campagne « Ils partent avec nous »

Rencontres Animal et Sociéte

Chiens Perdus Sans Collier

L’éducation à la connaissance de l’animal domestique

La France: lanterne rouge du bien-être animal

Sandie

5 Responses to “La France : Palme d’or de l’abandon”

    avatar
    BALESTRO
    mars 17th, 2010 at 23:39

    On peut se faire une idée de la grandeur d’âme d’une nation à la façon dont elle traite ses animaux…

    Karine

    avatar
    Limousin
    juin 22nd, 2010 at 10:21

    Bonjour,

    Je suis intéressée par la médiation animale. Existe-t-il, s’il vous plaît, une étude de marché facilement consultable ?

    J’ai dans l’idée de m’installer après avoir suivi une formation, mais une étude de marché en amont m’est demandée.

    Merci de votre aide.

    Bien cordialement.

    avatar
    chien
    juillet 3rd, 2010 at 11:41

    Le temps des déménagements arrive. Les gens qui oeuvrent au sein des organismes responsables des animaux en détresse s’arrachent les cheveux de la tête durant cette période. C’est par milliers qu’on compte les animaux qui sont abandonnés sur place ou dans l’un de ces centres par les locataires qui semblent croire que la petite bête venait avec le logement.

    Si Gandhi disait vrai en déclarant qu’on juge la valeur d’une nation par la façon dont celle-ci traite ses animaux, alors je crois que nous avons encore beaucoup de chemin à faire pour gagner en respect

    avatar
    Christine
    janvier 7th, 2012 at 13:29

    l’abandon la torture et la souffrance infligés à un animal quelqu’il soit doit être punis très sévèrement ! beaucoup trop de gens se « vengent » sur les animaux pour les malheurs qui arrivent dans leurs vies. c’est lâche, inutile, les animaux ne sont pas responsables ! sachons vivre en bonne harmonie !

    avatar
    Cathia
    décembre 25th, 2014 at 22:17

    Devenez famille d’accueil et sauvez un animal !

    Nous avons besoin de famille d’accueil pour sauver des animaux dans toute la France. Sans votre aide ces animaux peuvent être euthanasiés, même jeune.

    Aidez ces pauvres loulous, une petite place chez vous SVP !

    Être famille d’accueil, c’est prendre en charge un animal temporairement pour une période courte parfois mais plus souvent jusqu’à son adoption (3 semaines, 2 mois..), c’est le nourrir, lui offrir votre affection, lui laisser une chance d’échapper à la fourrière. Il vous le rendra bien !

    1 famille d’accueil = 1 vie sauvée

    C’est aussi l’occasion de prendre un animal sans engagement à vie. C’est à dire de faire un essai pour voir si vous souhaiteriez adopter plus tard ou alors tenir compagnie à vos animaux. Les familles d’accueil vous diront que c’est une expérience enrichissante.

    Les frais vétérinaires sont pris en charge par l’association.

    Vous avez bien sur le choix sur l’animal que vous pouvez accueillir, chien, chat, chaton, NAC…

    N’hésitez pas à aller visiter cette page afin d’avoir plus de renseignements et de vous proposez famille d’accueil : http://familleaccueilanimaux.e-monsite.com/

    Merci pour eux !

Leave a Reply

Recevez les articles par mail

A propos

La Médiation Animale ? Telle est la question pour un grand nombre de personnes … Le but de cette pratique, en quelques mots, est la recherche des interactions positives issues de la mise en relation intentionnelle homme-animal. Elle est donc associée à une intentionnalité ... Lire la suite

Sandie

Recherchez sur le blog

A découvrir

Bibliographie

Définition Médiation Animale