Sandie Bélair octobre - 5 - 2016
avatar

Voilà maintenant quelques mois qu’Isabelle Claude m’a fait parvenir son dernier ouvrage: « Le Cheval Médiateur » et je prends enfin le temps de vous en parler…

Pour rappel, nous avions sollicité à deux reprises Isabelle sur ce blog pour parler de l’Equicie et de la médiation équine:

Quatrième de couverture

« Depuis plus de 50 ans, les activités avec le cheval se diversifient et les publics atteints de déficience sont de plus en plus nombreux à fréquenter les centres équestres et poneys club, souvent à l’initiative de leurs accompagnants. Est-ce pour autant que l’on sait ce que peut être la médiation ? L’échange entre deux êtres vivants est perpétuellement interactif et renvoie sans arrêt à soi. Tout être vivant se comporte, et le comportement est langage. Si la parole est l’apanage de l’humain, elle vient souvent brouiller les messages envoyés sans conscience. Ce sont pourtant ces messages-là que le cheval reçoit, et ceux auxquels il répond puisqu’il est dans ce type de langage.
Ce qui nous intéresse dans la présence du cheval, ce sont justement ses comportements, ses réactions, ses postures, ses attitudes, les micro-signes qu’il émet ! Il interagit avec son environnement en permanence. Il est attentif à tout ce qui se passe autour de lui, soit par simple curiosité, soit par intérêt, soit par inquiétude. Et il exprime avec finesse nos doutes, nos inquiétudes, nos maladresses et toutes ces émotions qui sont indicibles même à soi-même !
C’est pour cela qu’il a un rôle prépondérant dans le champ de la médiation et invite l’équicien à décrypter ses langages ».
 

img_20161005_135931

Mon avis

Tout d’abord, sur la forme, j’ai trouvé que c’était un livre agréable à lire. Les couleurs, les schémas/dessins, les encadrés rendent l’ouvrage « vivant ». Il se présente comme un manuel pédagogique.
 
Ensuite, sur le fond, il reprend à juste titre l’histoire de la médiation équine, la pluralité des termes, les amalgames et les difficultés que nous connaissons, tous, professionnels en médiation animale, pour faire reconnaître la pratique.On y trouve bien-sûr les engagements d’Isabelle, sa volonté de clarifier les choses et de professionnaliser cette médiation.

Il se centre sur l’équicie et aborde différentes notions, notamment la posture de l’équicien, différentes situations qui réunissent l’ensemble des praticiens en médiation équine. Ce livre allie bien théorie et pratique.

Très pédagogique également sur le fond, il est une bonne présentation et base de l’équicie pour des professionnels (ou futurs professionnels) désireux d’en savoir davantage et qui souhaitent se former. Il peut aussi renseigner les personnes qui souhaitent bénéficier d’une aide par le cheval.

Pour les praticiens, il permet d’insister sur certaines notions indispensables et il peut être un support pour penser un projet, une activité, une rencontre.  Il donne des clefs et peut aussi rassurer dans la mise en œuvre concrète d’un accompagnement avec le cheval.
 
Il consacre, à juste titre, une large part au cheval et sensibilise à la responsabilité que nous avons à l’égard des bénéficiaires mais également à l’égard des animaux impliqués. Il s’agit de ne nuire à personne…

Le titre du livre a le mérite d’être accrocheur et notamment parlant pour des non-initiés mais je pense qu’il est un peu réducteur quant aux interactions qui se jouent dans ce type de médiation et n’oublions que le cheval est médiateur à ses dépends… Comme vous le savez (ou pas) chez Résilienfance, on a une préférence pour « animal d’accordage » (moins parlant je vous l’accorde).
 
Pour terminer, je retiens ces citations… J’avais d’ailleurs évoqué ce thème dans un billet intitulé: « L’expression « Animal-Outil » n’a plus lieu d’être en médiation animale! » en avril 2014, qui avait fait l’objet d’un long débat en commentaires.

« Nous aimons les animaux et le cheval en particulier. Nous l’aimons tellement que nous voulons qu’il nous accompagne dans notre métier, mais pas à n’importe quel prix et surtout pas dans n’importe quelles conditions! En effet, tant que l’on « utilisera » le cheval, il sera considéré comme un « outil » et non comme un être vivant, et ne pourra être « partenaire » de médiation! La syntaxe et la sémantique nous renseignent sur notre état de conscience. Il ne suffit pas de dire qu’il est associé pour qu’il le soit; tout dépend du questionnement de chacun sur les place et rôle accordés à l’animal. » p.46

« A priori , dans la notion d’aimer, il y a un désir de réciprocité et d’échanges de sensations agréables. La notion d’aimer devrait donc se conjuguer sur le mode bilatéral… » p.46
 
Cela fait également écho avec :

  • notre définition de la médiation animale chez Résilienfance qui précise que « la médiation animale appartient à un nouveau champ disciplinaire spécifique, celui des interactions Homme-animal, au bénéfice de chacun d’eux, l’un apportant ses ressources à l’autre. »
  • tout ce que nous défendons sur ce média et dans notre pratique professionnelle et collective chez Résilienfance!
    Merci Isabelle!

 
C’est donc un ouvrage que je conseille à ceux qui veulent mieux connaître la médiation équine et plus particulièrement l’équicie, à ceux qui débutent une activité en équicie, et à ceux qui pratiquent, en équicie ou pas, car l’on s’enrichit indéniablement des pratiques des uns et des autres. La pluralité des approches permet aussi le débat…

Bonne lecture!

Sandie Bélair

 
+++ Le Cheval Médiateur de Isabelle Claude – 22 euros – 191 pp aux Editions Belin
 
+++ Les derniers ouvrages conseillés par l’équipe du blog
 
Les tout-petits et les animaux

La corrida: Ni art Ni culture, pourquoi? de Isabelle Nail

Les activités équestres à intention thérapeutique » du Dr Marie-Dominique Turmel-Turrou

« Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler », un roman de Luis Sepulveda

Bête à mourir180 jours ou la vie d’un porc d’élevage de sa naissance à sa mort

Le chien – Histoire d’un objet de compagnie

Le chat du psychanalyste

Rencontre entre un chat et un scientifique, entre un loup et un philosophe…

Panser avec les animaux de Jérôme Michalon

Un abécédaire qui a du chien

One Response to “« Le Cheval Médiateur » – Isabelle CLAUDE”

    avatar
    kabsch
    octobre 8th, 2016 at 23:28

    « le cheval médiateur à ses dépends »

    Quel dommage, il existe des équidés qui eux sont toujours médiateurs volontaires et impliqués, seulement en France ils sont très peu reconnus, voir à peine connus et uniquement comme bêtes de somme.

    J’espère, pour le bien de tous que les mentalités vont évoluer et leur permettre de pouvoir faire plus souvent leurs preuves.

    En attendant, merci à cet être d’exception pour tout ce qu’il donne avec tant d’intelligence, de gentillesse, de générosité et de spontanéité.

    Merci « Monsieur » mulet pour ce que vous êtes.

Leave a Reply

Recevez les articles par mail

A propos

La Médiation Animale ? Telle est la question pour un grand nombre de personnes … Le but de cette pratique, en quelques mots, est la recherche des interactions positives issues de la mise en relation intentionnelle homme-animal. Elle est donc associée à une intentionnalité ... Lire la suite

Sandie

Recherchez sur le blog

A découvrir

A découvrir... les actes

Réseau Médi’asinus